Commencez votre journée du bon pied

Téléchargez mon Kit de petits-déjeuners. 10 combinaisons parfaitement équilibrées, santé et légères

Entrez votre email, je vous envoie ça tout de suite

7 façons de contrôler sa façon de manger

……….

‘Choix et conscience sont une seule et meme chose’ . Jean Paul Sartre

Être conscient c’est comprendre notre rapport avec le monde qui nous entoure et avec nous même.

Les élèments externes peuvent nous influencer.

Mais si on en prend conscience, on peut mieux contrôler nos choix.

Sénèque, un philosophe du 1er siècle un jour a dit : « Faisons la différence entre ce qui dépend de nous et ce qui ne dépend pas de nous ». Dans ce qui dépend de nous agissons de notre mieux ; pour le reste, n’y prêtons pas attention.’

Aujourd’hui, je veux vous inviter à prendre conscience de ce qui influence nos habitudes alimentaires.

Je veux aussi vous proposer des solutions qui aident à mieux contrôler ce qui affecte nos choix.

Ce qui influence nos habitudes alimentaires

 

Disponibilite et Accessibilite :

Pour illustrer ce point, ce qui me vient à l’esprit c’est les ‘roads trips’.

Quand on prend la voiture pour faire de la route et que l’on a faim, ça peut devenir un véritable casse tête de manger santé.
Les seules options qui s’offrent à nous semblent toujours être des sandwichs de pain blanc gonflé aux additifis et garnis de simili-poulet ou encore le même burger bas de gamme avec ses frites fatiguées.

D’ailleurs pour l’anecdote, une fois en road trip aux États-Unis, désabusée, je me suis arrétée à un centre info-touriste pour poser la question suivante : ‘Excuse me miss, where can we eat healthy food around here?’ (Excusez-moi, où peux-t-on manger santé dans le coin?’). Nul besoin de préciser que la bonne femme m’a regardé l’air de dire ‘mais d’où elle sort celle-là!’

Ceci étant dit, cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas moyen de manger santé. Qu’il n’y a pas de bonnes options.

C’est juste que des fois, l’option santé demande un peu plus d’efforts c’est tout. 

Des efforts que si l’on ne prend pas la peine de faire nous laisse ‘victime’ de notre environnement.

Un environnement en Amérique du Nord qui, dès que l’on sort des grandes villes, est encore malheureusement généralement obésogène.

J’ai développé deux façons de faire depuis mon premier ‘road trip’

1) Je prévois un pique-nique.
Planifier d’avance, apporter de la nourriture et en faire un moment agréable. S’arrêtrer quelque part de joli et profiter.
Souvent au menu : oeufs cuits dur (avec un peu de sel et de cumin mis dans un peu de papier aluminium pour assaisoner), fruits divers, concombres, pain à l’huile d’olive, fromage dur type cheddar, yaourt grec, tomates (toujours !), mini boulettes de viande épicées, eau et jus d’orange. Tout le monde dans mon entourage y trouve son compte.

2) Je me trouve une épicerie sur la route pour faire des petites courses.
Habituellement mes choix sont : saumon fumé ou thon, craquelins, tomates cerises, carrottes précoupées et lavées, fromage et fruit et à l’occasion un petit paquet de chips pita pour la route avec du hummus.
Aussi des fois si disponible, je vais choisir du poulpe grillé et assaisonné, ou encore les crevettes précuites prêtes à manger auxquelles je rajoute du citron (j’achète un citron sur place).

De bons choix alimentaires à manger sur la route

Voici d’autres exemples où l’accessibilité et la disponibilité des aliments affectent notre diète :

Au bureau. Peut-être avez-vous un collègue qui s’acharne à apporter des trous de beignes tous les vendredis et les mets bien accessibles pour tout le monde.

Dans ce cas-ci, je vous suggère de lire l’article suivant : On est là pour travailler ou pour manger ?

À la maison, peut-être que vous achetez souvent des fruits mais qu’ils finisent par être plus décoratifs qu’autre chose.

Dans ce cas-là je suggère de développer l’habitude suivante : une fois le repas finit et que la famille est réunie dans le salon, mettez bien en vue un bol de fruits lavés, des petites assiettes et des couteaux. Ça pousse à grignoter !

Si vous êtes seul(e), faites en de même ! C’est un réflexe qu’il faut développer.

Les gâteries. Pour ce qu’il s’agit des biscuits, chocolat, chips etc. Au contraire eux, assurez-vous qu’ils ne soient ni accessibles et ni disponibles.

Quand vous avez une envie de gâterie, faites en plutôt un évènement.

Envie persistante de crème glacée? Pas de problème! Faites en une sortie, un moment.
Allez quelque part où ils en servent des très bonnes, installez-vous et déguster.

apprécier le moment de manger

 

Routine

À quelle heure et où se prend votre petit déjeuner ? Votre lunch ? Votre souper ?

Les repas et l’acte de manger devraient être des moments d’arrêt dans votre journée. Une occasion de prendre une pause bien méritée.

Si vous ne vous arrêtez pas pour manger, pour prendre le temps, quand allez-vous le faire dans votre journée?

Une pause c’est un moment de repos, un moment de relaxation.

Et justement nous contrôlons bien mieux nos signaux de faim et de satiété quand nous sommes relaxes, quand nous sommes dans le moment présent.

Travailler de façon continue engendre des réactions négatives du corps comme le stress, la fatigue et la mauvaise humeur. Le cerveau a besoin de se réenergiser et si on ne respecte pas ça on draine nos ressources physiques, émotives et notre capacité de se concentrer.

Les recherches ont démontré que notre énergie n’est pas continue au courant de la journée. Elle se présente sous forme de vague.

temps de pause à prendre

Les scientifiques spécialisés dans la recherche sur le sommeil, William Dement et Nathan Kleitman sont les premiers à avoir découvert le modèle des 90 minutes.

Pour être en état de performance idéale, toutes les 90 minutes on devrait prendre une pause d’une 20aines de minutes.

Maintenant si vous ne prenez pas de pauses toutes les 90 minutes, le minimum que vous puissiez faire c’est de prendre vos pauses repas!

Marketing

Ahh le marketing !

Des fois je peux trouver les publicités comme étant de petits joyaux qui me font bien rire et parfois je peux trouver des publicités complètement ridicules ou pire mensongères, à la limite de l’acceptable.

Pour ceux qui ne connaissent pas l’émission phare : Culture Pub, voici un lien ICI.

Il s’agit d’une émission française qui collectionne les publicités les plus interessantes au niveau international. Ça vaut le détour!

Il existe autour de 30 000 produits dans une épicerie, avez-vous idée du travail que ça prend pour que les compagnies puissent attirer votre attention?

Le positionnement sur les étagères, le positionnement dans les allées (début, milieu, versus fin, oui oui ça joue sur les ventes!), le packaging, les allégations santé, les couleurs.. tout est étudié !

Et des fois il existe des compagnies qui ne reculent devant rien.

Il y a des règles établies certes. Santé Canada spécifies ICI les règles d’étiquetages et de publicité à respecter pour les produits alimentaires.

Mais comme toute règle, il y a toujours moyen de contourner, de jouer dans les zones grises. Et j’en vois des petites perles !

En voici un exemple :
Nesquick céréales
Grains entiers ? Des céréales Nesquik ? Vraiment ?

Au faite vous pouvez remarquer que ce n’est pas écrit ‘Faits De’ mais juste Grains entiers.

Et j’imagine que oui pour faire des céréales raffinées et hautement transformées il faut commencer par des grains entiers..

Est-ce pour cela qu’ils ont écrit en gros : grains entiers? Mystère..

Au fait la triste réalité est que des compagnies aussi grosses que Nestlé peuvent se permettre de ne même pas respecter les réglèments.

Vous savez pourquoi? Eh bien parce que même s’ils ont une amende de plus ou moins 20 000 $, ça reste un investissement qui en vaut la peine vu les retombées $$$ de leur fausse pub.

D’ailleurs je profite de l’occasion ici pour vous dire que moi personnellement je boycotte Nestlé.
Je n’achète aucun produit d’eux car ils font partie des compagnies les plus aggressives et qui ont les pratiques les moins éthiques qui existent.

À titre d’exemple voici un article à lire ICI (Article de Theguardian en anglais)

Il existe même un comité international de boycott de Nestlé.

En tout cas, retour sur le marketing alimentaire.

Quelle est ma recommandation par rapport à ce point-ci? Comment ne pas tomber dans le piège du marketing?

Eh bien il y a une façon ultime de vous assurer de ne pas manger du grand n’importe quoi : lisez la liste d’ingrédients!

Et pensez à ce que vous aurez utilisé comme ingrédients si vous aviez à le faire vous-même. Je peux vous assurer que ça va vous faire réfléchir et changer d’idées sur beaucoup d’aliments.

Voyez la vidéo suivante sur les pains pour bien comprendre mon point.

Ne faites pas confiance d’emblée à ce qui est écrit sur l’emballage. Vous n’avez pas idée à quelle point beaucoup de produits alimentaires sont baclés, faits sans amour…

Une méga corporation qui me prépare ma bouffe?  Personnellement en général j’essaie d’éviter.

 Emotions

On ne mange pas seulement parce que telle ou telle hormone de la faim nous envoie des signaux pour combler des besoins cellulaires; on mange aussi pour le simple plaisir de manger. ET C’EST NORMAL.

Manger une crème glacée, du gâteau, des chips, ou boire de l’alcool parce qu’on a simplement envie de se faire plaisir et que ça nous fait du bien, c’est normal.

C’est absolument normal de vivre des émotions quand on mange un aliment qui nous fait plaisir.

Manger santé ce n’est pas juste manger du KALE, des GOJI berries et du CHIA (pour citer des aliments à la mode) mais c’est aussi être capable de se faire plaisir sans culpabilité.

Le problème c’est quand on camoufle ou que l’on gère constament une émotion avec de la nourriture.

Une ou deux fois gérer le stress par une poignée de noix, ça passe; faites-le de façon répétitive et votre corps va encoder le lien stress-bouffe dans votre cerveau.  Et c’est là que les problèmes commencent.

Manger devient alors un réflèxe et non pas un besoin ou une envie particulière.

Une des façons de voir si vous êtes un mangeur par stress c’est de vous comparer à quand vous êtes en vacances.

Est-ce que quand vous êtes en vacances et relaxe vous grignotez autant?

Si la réponse est non, vous êtes probablement un mangeur émotif (stress, anxiété, récompense, ennui..)

Deux choses à faire, entres autres, pour améliorer votre relation à la nourriture.

1) Quand vous avez envie de vous gâter, eh bien gâtez-vous! MAIS faites-en un évènement, sortez, installez-vous et achetez de la qualité.

2) Identifiez les émotions qui vous font manger sans réfléchir, retournez à la source du problème, et puis trouvez d’autres moyens de gérer ses émotions là.

Vous êtes stressé : prenez des pauses
Vous êtes anxieux : Pourquoi ? C’est dû à quoi ?
Vous vous ennuyez : C’est le temps de trouver des activités autres que boulot, maison, dodo.
etc.

Note : Si vous suivez une diète qui vous fait sentir mal et ‘coupable’ quand vient le temps de vous faire plaisir sachez que c’est une mauvaise diète!

Si ce n’est pas déjà fait, voir la vidéo suivante : comment reconnaitre une diète restrictive.

bridget jones mange de la crème glacé comportement alimentaire

D’ailleurs je profite ici du fait que je parle du lien entre les émotions et la nourriture pour pointer du doigt la marque BEN & JERRYS

C’est depuis le film Le journal de Bridget Jones que j’ai remarqué ce phénomène.

À chaque fois que Bridget allait mal, elle mangeait de la crème glacée directement du pot.

Et depuis cet épisode c’est devenu omniprésent. Tous les films du style ‘social’ utilisent cette formule !

J’ai l’impression qu’à chaque fois qu’une femme dans un film vit des émotions, on lui refile un pot de crème glacée dans les mains… NON VRAIMENT, soyez aux aguets, vous allez remarquer!

D’ailleurs récement j’ai été étonné car ce concept a été appliqué à des hommes dans un film.

Il y’avait 3 gars en mode ‘bromance’. Un d’eux était triste alors ses deux amis lui ont offert un pot de crème glacé pour le consoler.

—- Faut bien élargir le marché et vendre plus de crème glacée j’imagine…

J’imagine la conversation entre Ben, Jerry et les gens du cinéma :

Ben : Bonjour, nous sommes là pour sponsoriser votre film.

Gars du cinéma: Ah oui, super, justement nous essayons de collecter 6 millions pour financer le film.

Jerry : Nous vous en offrons 1 million 

Gars du cinéma : 1 million !? Biensûr ! Que doit-on faire en échange ?

Ben : À chaque fois que votre personnage principal féminin vit une émotion négative, refilez-lui un pot de crème glacée à manger.

Gars du cinéma : Comment ça ? Mais mon personnage vit plusieurs émotions dans le film

Jerry : Oui oui, faites-lui vivre une crise émotive et puis pour se calmer, elle doit manger notre crème glacée.

Gars du cinéma : Hmm, 1 million vous dites, ok, pas de problème, je vais en parler au scénariste.

Ben : Ah oui, on a faillit oublier : Il faut qu’elle mange directement du pot.

Jerry à Ben : Super idée Ben, c’est parfait : manger plus, c’est vendre plus !

Bon maintenant blague à part, le problème avec ça c’est que ça fait des années qu’ils nous bombardent avec ce concept.

Et le problème c’est que des concepts comme ça se normalisent et peuvent petit à petit devenir des normes sociales.

Faites donc attention car encore une fois : Il n’est pas bon de gérer ses émotions avec la nourriture.

Croyances

‘Un VRAI homme, ça mange du steak !’

Voilà une phrase qui illustre bien cette partie.

La société dans laquelle on vit, nos systèmes de croyances, notre environnement culturel affectent ce que l’on mange.

Voici quelques exemples de croyances ou de normes sociales: 

1) Pour gérer des émotions, rien de mieux que de manger des gâteries.

(Et si possible stp, manges du Ben & Jerrys directement du pot.)

2) Un vrai homme ça mange de la viande, et tout le temps.

McDonald, pour introduire son burger petit déjeuner à la viande, a justement misé sur ce concept  macho.

Si tu es un homme, un vrai, tu mangeras leur burger de viande à 7h30 du matin avec ton café !

Il ne manquait plus que le gars rugisse à la fin du spot publicitaire …

3) Une tasse de 250 ml c’est une petite tasse

Tim Horton, cette chaine de ‘restaurant’ canadienne a participé au mouvement du ‘SUPER SIZE ME’

changement des normes sociales en nutrition

 

Au Canada, un café extra small c’est un café large en Italie !

Voir la capsule suivante sur le sujet :  Café, Quelles sont les portions acceptables pour notre santé. 

Conclusion : nous vivons dans une société, nous vivons entouré d’un ensemble de croyances.

Assurez-vous donc que ces influences externes n’affectent pas négativement vos choix alimentaires ou vos portions.

Timing

Si vous mangez à midi et que votre souper est à 19h00 et que vous n’avez pas prévu de collations en après midi, il ne faut pas s’étonner si vous mangez trop le soir.

Les heures des repas et des collations ont un impact important sur le contrôle de vos portions et sur la qualité de ce que vous mangez.

Par exemple, les rages de sucres, les envies soudaines de biscuits, de chips ou de chocolat peuvent être justifiées par une mauvaise répartition énergétique dans votre journée.

Si cela fait un petit bout de temps que vous n’avez rien mangé, il ne faut pas s’étonner que votre corps réclame de l’énergie qui est rapidement disponible : le sucre.

Il faut avoir une certaine structure. Il faut bien répartir les différents macro-nutriments (glucides, protéines et gras) dans la journée.

Car sinon cela affecte négativement vos choix alimentaires.

D’ailleurs la première étape du programme en ligne de manutritionniste.com porte sur le sujet suivant: Énergie, Métabolisme et Structure.

Grâce à la première classe du programme vous saurez exactement quoi manger, quand et très important : pourquoi.

Si vous n’êtes pas encore inscrit à l’infolettre, n’attendez plus car vous risquez de manquer le lancement du programme.

Connaissances

Beaucoup des gens qui me consultent à mon bureau me disent à la première rencontre : ‘Tu sais Sofia je m’y connais déjà pas mal en Nutrition, je sais ce que je suis supposée faire et tout.. mais je suis là parce que j’ai besoin d’être guidé, j’ai besoin d’un coach’.

La réalité est que oui c’est vrai, beaucoup de gens connaissent les grandes lignes de la nutrition : manger 3 repas par jour, manger des aliments à grains entiers, il faut avoir des légumes à chaque repas, préférer l’huile d’olive au beurre etc.

Mais ça reste des grandes lignes.

La grande majorité des gens qui consultent sont toujours étonnés d’en apprendre autant à chaque rencontre.

Ils apprennent à comprendre leur corps, à comprendre leurs besoins spécifiques, à construire leurs propres menus, à apprécier les gâteries sans culpabiliser..

Il y a tant d’informations et de désinformations que ça prend un professionnel pour faire le tri, pour désencombrer, pour expliquer, pour guider et pour aider à changer une fois pour toute.

Le programme de nutrition de manutritionniste.com c’est des informations soigneusement sélectionnées.

Et toutes ces informations sont stratégiquement organisées en 8 étapes.

Ces étapes (appelées ‘classes’ dans la version en ligne) suivent un ordre logique qui permet à la personne intéressée de commencer à partir de SES habitudes alimentaires et d’évoluer petit à petit vers une façon de manger saine qui correspond à ses besoins spécifiques.

Aussi et évidement, en plus de la formation, un volet ‘coaching’ est offert.

Lorsque vous changez vos habitudes alimentaires, vous passez à travers un processus de changement et parfois il y a des hauts et des bas.

Mais vous ne serez pas seul(e), que ce soit à mon bureau privé ou dans la version en ligne, je serai là. 

Ça fait maintenant 10 ans que moi, Sofia, je travaille en bureau privé à aider les gens, qui tout comme vous, veulent être en contrôle de leur alimentation, mieux se sentir et même mieux performer.

Et très bientôt, vous aussi vous pourriez profiter de mon programme de Nutrition et ce, dans le confort de votre salon!

Je vous tiens au courant dès que c’est prêt.

Et en attendant je vous demande de répondre à la question suivante :

Avez-vous l'impression qu'il y a trop d'informations sur la nutrition et le bien manger?

Dans les deux cas, je peux vous aider.

En attendant le prochain article,

Je vous souhaite un style de vie sain.

Sofia Abdelkafi Dt.P

Rédigé par

Avec Manutritionniste, plus que des conseils, une solution. Je vous invite à voir la section CONTACT pour prendre un Rendez-vous ou pour voir les coordonnées. Vous pouvez aussi joindre ma page FACEBOOK manutritionniste.com en cliquant sur le symbole Facebook en haut à droite du site.

2 Commentaires to “7 façons de contrôler sa façon de manger”

  1. Jimmy dit :

    J’apprecie ce que vous faite, j’ai essayé d’appliquer et ca m’aide beaucoup.

    Merci.

    • Sofia dit :

      Ah ! Je suis contente de vous lire Jimmy ! Super! Je peux vous suggérer d’en apprendre bien plus en joignant LE CUB qui sera disponible vers mi-septembre :)
      Au plaisir d’apprendre à vous connaitre,

      Sofia.

laissez un commentaire

Message

Current month ye@r day *

css.php
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin

Bonjour

Rejoignez la communauté manutritionniste.com et recevez toutes les dernières nouvelles. Profitez aussi d'offres spéciales disponibles seulement pour les membres.

GRATUIT!


PRESENTEMENT
et pendant
UNE SEMAINE SEULEMENT
Suivez une Formation a 3 etapes Animee par Sofia Abdelkafi Nutritionniste

Comment Decoder les Etiquettes Alimentaires Special theme: Temps des fetes!

Je Suis Intéressé(e) !